Voler comme un artiste

voler_comme_un_artiste_petitDans son livre plein de sagesse, Austin Kleon affirme, comme bien d’autres avant lui, que rien n’est nouveau sur cette terre et que les artistes sont autorisés à voler les idées des autres. Bien sûr, il ne parle pas de plagiât mais plutôt de l’inspiration. Dans son idée, on s’inscrit forcément dans une lignée, on s’inspire des artistes qu’on apprécie en adoptant certaines de leurs caractéristiques. D’une part, ça permet de ne pas se sentir seul mais plutôt appartenant à une famille (ou une corporation) artistique. D’autre part, ça permet de trouver l’inspiration et de construire son propre style à partir de multiples influences qu’on apprécie. 

Je me rends compte que j’aime davantage certaines œuvres que d’autres mais je ne me demande pas systématiquement pourquoi. Je devrais. Et, d’après Austin Kleon, je devrais même voler les idées qui me plaisent. J’ai décidé donc à l’avenir de me demander aussi souvent que possible devant une œuvre d’art, ce que j’apprécie, ce que j’apprécie pas et pourquoi. Et, plus encore, ce que je veux voler.

Lire la suite

Mes résolutions artistiques pour 2017

resolutions2017Quand j’ai commencé à dessiner en 2015 en prenant des cours de soir, je ne savais pas vraiment où ça allait me mener. C’était juste un loisir. Finalement, j’ai découvert que j’avais envie de faire une place plus importante à l’art dans ma vie. 

L’année 2016 j’ai surtout cherché à améliorer ma technique, grâce aux livres et aux cours en ligne sur la plateforme Skillshare. J’ai aussi découvert l’aquarelle et eu envie d’y consacrer plus de temps. Mais je n’osais toujours pas, ou très peu, de réaliser des œuvres personnelles. Jusqu’à ce qu’à la fin de l’année 2016 ma psy m’encourage à me lancer. 

En ce moment-là j’ai eu une sorte de déclic. J’ai commencé à créer des œuvres et plus je créais, plus j’avais envie de continuer. En 2017, j’ai surtout envie de progresser dans mon art et trouver ma voix, mon style. Bien sûr, je ne vais pas y arriver en une année mais je vais sans doute évoluer dans ce sens. 

Pour y parvenir, j’ai un plan. Lire la suite

Dessiner grâce à la partie droite du cerveau

fullsizerenderJe me suis toujours demandé si j’étais « cerveau droit » ou  » cerveau gauche ». Je pensais qu’on avait un cerveau dominant et j’étais plutôt tentée de dire que j’étais « cerveau gauche », logique et structurée. Mais, en même temps, j’aimais bien les images et une approche plus générale que linéaire des problèmes et me suis dit que je devais être un « cerveau droit » contrarié. 

En lisant le livre « Dessiner grâce à la partie droite du cerveau », j’ai compris que nous sommes tous des « cerveaux droits » contrariés. Notre éducation n’encourage pas le développement des compétences considérées comme l’apanage du cerveau droit. Pour bien comprendre la différence, voici comment elle est présentée dans le livre : Lire la suite