Collages avec Andréa d’Aquino (semaine 3)

Il reste encore des exercices dans le livre d’Andrea d’Aquino Once upon a paper ! C’est amusant de faire un collage par jour et de voir ses progrès. Je me sens plus à l’aise pour ne pas me poser trop de questions et je suis mon intuition par rapport aux images que je choisis. Plus je fais des collages, plus je vois de potentiels dans les images que je pourrais utiliser quand je les vois dans les magazines. J’ai aussi trouvé que feuilleter le magazine la tête en bas m’aide à faire abstraction du contenu et identifier davantage les formes et les couleurs.

Jour 15
Aujourd’hui, l’auteur nous donne la permission de ne pas sentir le poids de l’histoire de l’art sur ne épaules et de s’amuser un peu en créant des images absurdes. C’est pas comme si jusqu’à présent on se prenait très au sérieux ! Toujours est-il que c’est libérateur et amusant de suivre son imagination galopante et créer des images qui nous parlent et nous font sourire sans se soucier du sens « profond » qu’on pourrait y donner.

collage_jour15

Jour 16
L’exercice du jour est un exemple en matière de recyclage : rien ne se perd, tout se transforme ! Les petits débris colorés précautionneusement conservés dans une enveloppe ont une nouvelle vie. Ils ont servi à fabriquer cet oiseau de feu des contes de fée. J’ai eu du mal à m’arrêter, j’avais envie de lui ajouter des plumes encore et encore.

Jour 17
Aujourd’hui j’étais censée créer une abstraction mais je me suis plutôt sentie d’attaque pour un mini parterre de fleurs 🙂 ça doit être le printemps ! Côté technique, je cherche toujours mon point focal… décidément, je suis une très mauvaise élève, comment ça se fait que ça ne me préoccupe pas plus que ça ? Mystère… Ou alors l’éducation d’Angela d’Aquino a enfin porté ses fruits !

collage_jour17

Jour 18
Pour l’exercice du jour on est amené à imaginer des créatures mythiques. La source d’inspiration suggérée : le Moyen âge, Hieronyme Bosch, le folk art et les surréalistes. Je ne sais pas si je dois attribuer le résultat à mon état de fatigue avancé ou si j’étais influencée par la musique électronique que j’écoutais sur le moment. Toujours est-il que mon esprit a donné vie à cette sirène mélancolique des temps modernes.

collage_jour18

Jour 19
Aujourd’hui Andrea d’Aquino nous propose de trouver l’inspiration dans une tache d’encre. Plutôt freudien comme exercice mais bon, je relève le défi. Au delà de ce que j’ai pu y lire (je vois un visage), je me suis dit que c’est un peu comme lire dans les feuilles de thé au fond d’une tasse. Aussitôt dit aussitôt fait !

collage_jour19

Jour 20
Bon la, c’était vraiment pas facile! Il fallait utiliser autre chose que du papier. Et au lieu de faire comme des gens normaux, aller au parc ramasser quelques feuilles, j’ai fait le fond de ma poubelle pour en extirper des étiquettes de sachets de thé encore humides. En même temps, faut bien se dépasser dans l’art, il paraît.

collage_jour20

Jour 21
Aujourd’hui on nous propose un exercice merveilleux : créer une foule impressionniste pleine de personnages colorés et poétiques. J’y ai vu beaucoup de possibilités séduisantes mais au final je me suis éloignée de l’idée de départ sous influence du moment. Quelque peine de cœur partagée par une amie, déboires personnelles, l’histoire éternelle de deux êtres qui se rencontrent et parfois ne se rencontrent pas, c’est une source d’inspiration inépuisable comme chacun le sait.

collage_jour21

Publicités

Une réflexion sur “Collages avec Andréa d’Aquino (semaine 3)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s